> > Centres d’hémodialyse

Centres d’hémodialyse

  • Centres d’hémodialyse
  • Centres d’autodialyse
  • Centres de transfusion sanguine (CTS) ;

Déchets des activités de soins (DAS) et DASRI

Les centres d’hémodialyse, comme tout établissement de soins, génèrent des déchets d’activités de soins (DAS) qui peuvent être de natures diverses :

  • Infectieux (DASRI)
  • Déchets à risque :
    • Radioactifs
    • Infectieux (DASRI)
    • Chimiques/toxiques (DRCT)
  • Déchets non dangereux, assimilés aux ordures ménagères (DAOM)

Chaque établissement doit mettre en place une filière de traitement des différents types de déchets produits. Il est donc important de trier les déchets dès la réalisation d’un soin ou d’un acte médico-technique.

En particulier, la mise en place d’une filière de tri et élimination des DASRI est indispensable dans le cadre de la prévention des infections nosocomiales (infections associés aux soins en établissement de santé)

La production de DASRI est variable dans les centres d’hémodialyse, et dépend du nombre de patients traités ainsi que de la qualité du tri au sein de l’établissement.

AVANT-APRES-DECHETS

Quels déchets dans les centres d’hémodialyse ?

Les déchets infectieux issus des centres d’hémodialyse proviennent essentiellement des soins apportés aux patients avec des insuffisances rénales dans le cadre de leur traitement.
Les centres d’hemodialyse génèrent des DASRI de nature très diverse :

  • Déchets d’hémodialyse (filtre dialyseur, circuits, connecteurs,…)
  • Matériel à usage unique souillé (champs, gazes, compresses, bandages, …)
  • Equipements de protection individuelle, gants, casaques, blouses, combinaisons, lunettes, masques, charlottes, surchaussures, …)
  • DASRI piquants, coupants, tranchants (PCT) : aiguilles, seringues, lames de bistouri, verre, …
  • Sets de soins jetables (incluant pour certains de la petite instrumentation en plastique ou en métal)
  • Instrumentation de chirurgie à usage unique
  • Consommables de laboratoire en plastique ou en verre (boîtes de petri, tubes à essai, tubes de prélèvement, pipettes, …)
  • Déchets infectieux liquides ou contenant des liquides

Spécificités des DASRI des centres d’hémodialyse

En général les déchets d’activités de soins des établissements d’hemodialyse sont conditionnés dans des sacs (autoclavables ou pas), des cartons DASRI ou des fûts.

Le tri et le traitement d’une façon satisfaisante des déchets est primordiale. Dans ces établissements, la quantité de DASRI générée et la diversité de personnes fréquentant l’établissement (malades, personnel soignant, visiteurs), fait que le risque biologique doit être maitrisé non seulement pour le personnel et l’environnement, mais aussi pour éviter les contaminations croisées et les infections nosocomiales.

Les avantages du STERIPLUSTM

  • Traitement de DASRI solides et liquides
  • Broyage et décontamination dans le même appareil
  • Transformation physique des déchets solides (broyage)
  • Technologie de décontamination par autoclavage (stérilisation à la vapeur à 135°C)
  • Pénétration de la vapeur au cœur des DASRI grâce au broyage préalable
  • Cycle de traitement complet 30 min.
  • Réduction significative du poids / volume des déchets à éliminer
  • Facilité d’installation au sein de l’établissement

 

AVANT-APRES-hemo

SECTEURS D’ACTIVITÉ

Laboratoires / Recherche

Voir

Hôpitaux / cliniques

Voir

Centres médicaux

Voir

Centres d’hémodialyse

Voir

Autres applications

Voir