fbpx
en fr es
> > Quels sont précisément les déchets biomédicaux à risques infectieux ?

Quels sont précisément les déchets biomédicaux à risques infectieux ?

Les déchets d’activités de soins à risque infectieux (DASRI) sont issus des activités de diagnostic, de suivi et de traitement préventif, curatif ou palliatif, dans les domaines de la médecine humaine et vétérinaire.

 » Ces déchets contiennent des micro-organismes viables ou leurs toxines, dont on sait ou dont on a de bonnes raisons de croire qu’en raison de leur nature, de leur quantité ou de leur métabolisme, ils causent une maladie chez l’Homme ou chez d’autres organismes vivants » (article R. 1335-1 du Code de la santé publique). »

Les déchets à éliminer systématiquement par la filière des déchets de soins à risques infectieux sont :

dechets infectieux

  • Les matériels ou matériaux piquants ou coupants, dès leur utilisation, qu’ils aient été ou non en contact avec un produit biologique,
  • Les flacons de produits sanguins à usage thérapeutique incomplètement utilisés ou arrivés à péremption, les tubes de prélèvement de sang, les dispositifs de drainage,
  • D’une manière plus générale, tout article de soins et tout objet souillé par (ou contenant) du sang ou un autre liquide biologique (liquide pleural, péritonéal, péricardique, amniotique, synovial),
  • Les déchets issus des activités de thanatopraxie,
  • Les déchets anatomiques humains, correspondant à des fragments humains non aisément identifiables par un non spécialiste,
  • Certains déchets de laboratoire (milieux de culture, prélèvements),
  • Indépendamment de la notion de risques infectieux, tout petit
    matériel de soins fortement évocateur d’une activité de soins et
    pouvant avoir un impact psycho émotionnel : seringue, tubulure, sonde,
    canule, drain, gant…

Par leur nature et les risques d’infection qu’ils présentent, les DASRI constituent donc des déchets dangereux et l’exposition des personnes aux agents biologiques contenus dans les déchets d’activités de soin peut se faire par :

  • Piqûre/coupure (seringues contaminées, aiguilles, scalpels),Many different specimen tubes in a waste can
  • Contact cutanéo-muqueux / projection avec du sang ou des liquides biologiques,
  • Inhalation de particules contaminées (bioaérosols) ou par ingestion.

Par exemple, une piqûre avec un objet souillé par du sang pourrait transmettre notamment des virus comme celui du sida ou de l’hépatite B.

La réduction du risque infectieux passe alors nécessairement par :

  • Une gestion rigoureuse de l’élimination des déchets d’activités de soins à risques,
  • Une maîtrise de l’hygiène et de la sécurité pour l’ensemble des étapes de la filière d’élimination.

SECTEURS D’ACTIVITÉ

Laboratoires / Recherche

Voir

Hôpitaux / cliniques

Voir

Centres médicaux

Voir

Centres d’hémodialyse

Voir

Autres applications

Voir

Laisser un commentaire

présence mondiale dans + de 90 pays

EN CHIFFRES

  • 8 ANNÉES DE R&D
  • 6 brevets
  • 30 min pour inactiver vos Dasri
  • 8log10 EFFICACITÉ MICROBIOLOGIQUE